Double Dorjé - sct.: Vishvavajra - tib.: Dorjé Gyatram
La Précieuse Vie Humaine
Une Rareté
Double Dorjé - sct.: Vishvavajra - tib.: Dorjé Gyatram

Nous avons une chance extraordinaire d'être né à l'époque présente. Une vie humaine dans cette ère est quelque chose de très puissant, qui offre beaucoup de possibilités d'évolution. Elle peut permettre d'atteindre n'importe quel but, y compris le but suprême de l'éveil omniscient. En contemplant ce fait, nous réalisons que c'est une occasion particulièrement précieuse qui nous est offerte, et que nous subirions une grande perte en la gâchant.

Puisque, grâce à cette base humaine rare et précieuse, il nous est possible d'atteindre les plus hauts accomplissements, nous devrions cultiver la gamme des pratiques spirituelles qui sont la cause des réalisations supérieures. La précieuse vie humaine est non seulement noble, mais elle est aussi très puissante, puisqu'elle permet de réaliser des buts à la fois matériels et spirituels.

Il y a trois causes karmiques à cultiver pour retrouver une naissance humaine après la mort: une discipline éthique pure, la prise de refuge dans les Trois Joyaux et le développement de fortes aspirations spirituelles. Il n'est possible d'obtenir une nouvelle forme humaine dans une prochaine vie que si l'on est resté conscient de ces trois causes tout au long de notre vie. La force de ces causes karmiques doit, de plus, être nourrie et entretenue, sans les laisser se dégénérer. Il y a peu de chance d'obtenir une renaissance humaine quand on ne vit que la vie samsarique habituelle, car même lorsque quelques forces karmiques positives ont pu être créées, leur puissance est rapidement perdue quand elles ne sont pas protégées et cultivées par la pratique spirituelle.

Une renaissance supérieure pourrait sembler enviable, mais il n'en est rien. Si nous obtenons une renaissance comme demi-dieu, notre existence sera caractérisée par la jalousie et l'avidité, entraînant de nombreuses guerres et conflits. Cette condition nous amènera à chuter. Les dieux, quant à eux, sont eux aussi à l'intérieur du samsara. Avec une longue vie d'environ cinquante mille ans, ils sont portés à croire leur état immuable. Les plaisirs en surabondance ne leur laissent aucun moment pour poursuivre leur développement spirituel, ce qui entraînera, pour eux aussi, la chute vers les mondes inférieurs.

La précieuse vie humaine, lorsque toutes ses qualités et ses richesses sont réunies, est la meilleure et la seule condition qui permette d'obtenir l'état de bouddha, et ainsi de vaincre le samsara caractérisé par l'ignorance et la souffrance.



Centre Paramita.


Imprimer cette page              Fermer la Fenêtre



Om Mani Pémé Houng - Om Mani Padmé Hûm

© Copyright 2004-12 . Tous Droits Réservés